Des cadeaux pour toi-même hors des sentiers battus

Bonjour bonjour !

Noël est passé… Vous avez peut-être reçu des livres, vous en avez peut-être aussi offerts ! Papier brillant qu’on arrache et qu’on regrette une fois qu’on passe le balai, petit cadeau qu’on déniche au fond du sapin, gros bouquin-que-je-veux-depuis-des-mois-mais-comment-t’as-su-que-je-le-voulais-han-la-la-ben-attends-tu-en-parles-tous-les-deux-jours-imbécile… j’imagine que c’était super et je veux tout savoir !

Aujourd’hui, même si Noël c’est fini, je veux te parler d’idées de cadeaux que TOI tu pourrais t’offrir à TOI. Je suis en retard mais on va faire genre que c’était prévu #ouiouioui. Je trouve que Noël est une excellente excuse pour s’offrir des livres à soi-même. Mais bon, des livres, on s’en achète déjà de temps en temps, hein, on va pas se mentir. Que vous les achetiez neufs, en librairie, sur internet, en VO, en VF, en version bidule, d’occasion, encore plastifiés, dédicacés, que vous les empruntiez, à des amis, à vos parents, à la bibli… Vous recevez des bouquins ! Rien de spécial donc, dans le fait de s’offrir un livre à Noël. C’est pour ça qu’aujourd’hui j’ai envie de vous proposer des livres vers lesquels vous n’iriez peut-être pas vous-même. En tout cas, moi non. Des livres dans des genres inhabituels (si vous êtes comme moi des lecteurs de littérature jeunesse, et souvent anglophone), des livres qui sont pas des romans, des livres grands, des livres tout petits… Des livres que je vais classer en différentes catégories pour pas qu’on se perde, et pour que tu puisses zapper vite fait si par exemple tu lis déjà une de ces catégories tout le temps ! C’est parti les kikis:

Catégorie Roman en vers/poésie

onéguineSi vous avez aimé « Songe à la douceur » de Clémentine Beauvais aux éditions Sarbacane, pourquoi ne pas vous lancer dans le classique qui est à l’origine de ce bouquin ? « Eugène Onéguine » de Pouchkine ! Je l’ai lu au lycée, pour une lecture obligatoire et j’en garde un merveilleux souvenir, alors que j’étais jeune. Du coup je pense qu’il est tout à fait accessible. Je me souviens aussi avoir été très impressionnée par le fait que ce livre (assez gros) soit entièrement en vers. Quelle prouesse ! En plus, c’est un classique mais pas forcément un auquel on pense (pas un Jane Austen, pas un Dickens, pas un Victor Hugo…). Ce serait un bon moyen de vous lancer dans la littérature russe.

anthologiemon louEn parlant de romans en vers, j’ai envie de vous proposer de la poésie. J’adore ça, j’en lisait beaucoup avant dans ma phase ado romantique tourmentée, un peu moins maintenant, c’est la vie. Mes livres de poésie préférés sont des petites anthologies. Je vous conseille notamment « Petite anthologie de la poésie française » de Jean-Joseph JULAUD, qui coûte genre deux euros, et qui fait la taille d’une boîte d’allumettes, en plus fin. Je vous conseille aussi « Je pense à toi mon Lou : Poèmes et lettres d’Apollinaire à Lou » de Guillaume Apollinaire annoté par Laurence Campa aux éditions Textuel. C’est beau, c’est sensuel, c’est de l’amouuuuur.

 

frèresAllez, un dernier roman en vers pour la route. Il s’agit de « The Crossover » par Kwame Alexander, qui vient d’être publié par Albin Michel sous le titre «Frères». C’est une vraie claque ! Déjà, il a remporté la Newbery Medal 2015 (c’est énorme). L’histoire est racontée par Josh, un jeune adolescent passionné de basket. Il nous raconte sa relation avec son frère jumeau, lui aussi basketteur, avec ses parents; on découvre son monde, sa peur de perdre son frère, ses rêves, son incertitude du futur, etc. Josh est extrêmement touchant, l’histoire est drôle et poignante à la fois, et on a envie de pleurer d’émotion sans savoir pourquoi à peu près toutes les deux pages. ET LES POÈMES SONT PARFAITS, ils collent parfaitement à l’histoire; les jeux de mots, les allitérations, la typographie, TOUT nous donne l’impression d’être en plein milieu d’un match de basket. Et pourtant je connais pas vraiment le basket. Mais on ressent tout, le crissement des chaussures, le maillot trempé de sueur, le ‘whoosh’ du ballon qui tombe dans le panier… jamais aucun livre ne m’avait donné autant l’impression de vivre et pas de lire. Bref: Sublime roman, sublime poésie, coup de cœur absolu ! Je vous prépare un article sur les romans en vers si ça vous intéresse !

Catégorie Romans graphiques

cet été làJ’ai commencé à lire des romans graphiques il y a peu, et je voudrais vous en conseiller un qui a été traduit en français : « Cet été-là » de Jillian et Mariko Tamaki, traduit par Fanny Soubiran et publié chez Rue de Sèvres. Je l’ai d’abord lu parce que c’est le livre n°1 dans la liste des livres les plus « challenged »/censurés de 2016 aux États-Unis (cf The American Library Association). Pourquoi censuré ? Parce qu’il met en scène des personnages LGBT (Grands Dieux !), qu’il y est fait mention de drogues, de sexe, et parce que parfois il y a des gros mots (catastrophe putain merde fais chier). Et aussi parce que c’est une petite beauté ! On suit Rose pendant tout un été à Awago Beach, où elle se rend chaque année. Cet été-là, tout ne se passe pas aussi bien que prévu: ses parents se disputent, Rose comprend des secrets de famille, c’est pas joyeux joyeux. Elle tente de s’éloigner de cette atmosphère familiale pesante en passant tout son temps avec son amie Windy, qui est une sorte de petite soeur pour Rose. En gros, c’est un livre où il ne se passe pas grand-chose en terme d’histoire, de développements, mais ce n’est pas dérangeant. C’est un livre magnifique, très lent, où on a le temps de décortiquer toutes les émotions, les non-dits, les expressions corporelles… Rose grandit, comprend des choses sur sa famille, est triste, heureuse, surexcitée, effrayée, en colère… tout à la fois. Un été d’adolescente, en somme. Les illustrations sont MAGNIFIQUES du genre qu’on a envie de les imprimer pour les accrocher aux murs. Bref, je recommande.

spinningSi vous lisez en anglais, je vous conseille un autre roman graphique : « Spinning » de Tillie Walden. C’est une autobiographie de l’autrice, de ses années collège-lycée où tout son temps était consacré au patin à glace (de compétition). Walden nous raconte la fatigue, l’excitation des compétitions, les amitiés, mais aussi sa vie d’ado: les moqueries, sa relation avec ses parents, son homosexualité qu’elle va révéler petit à petit à son entourage etc. L’histoire est belle, très réelle, on se retrouve à mort dans les émotions de la petite Tillie parce que, même si comme moi vous n’avez que rarement mis les pieds sur une patinoire, ce qu’elle vit est universel. Bon, et bien sûr, les dessins sont magnifiques. Je suis allée fouiller un peu sur Internet et Walden écrit aussi un comic en ligne qui se passe dans l’espace et clairement chaque image ME SUBJUGUE. C’est ici. Je vous conseille d’aller y faire un tour, vous saurez si vous aimez !

Catégorie Récit de voyage

un blancLà encore, ce n’est pas une catégorie de livres que je lis souvent. Mais ça fait du bien, de temps en temps, de se plonger dans une aventure à l’autre bout du monde, alors qu’on est bien au chaud sous la couette. J’ai envie de vous conseiller « Un Blanc » de Mika Biermann, publié chez Anacharsis. Un très beau petit roman sur une expédition en Antarctique qui tourne mal, basée sur une histoire vraie et reconstituée à partir du journal de bord du cuisinier et avec l’aide de quelqu’un qui parle avec les morts (on en pense ce qu’on veut). Il est super ! Loufoque, timbré, un peu flippant, et bien croustillant.

Catégorie livre jeunesse dont tu n’as pas entendu parler :

Je voulais profiter de cet article pour mettre en avant deux livres jeunesse extraordinaires que j’ai lus quand je me suis remise à la lecture intensive. Ce sont des livres plus trop trop récents, qui n’ont pas fait de gros buzz, mais qui sont merveilleux. Je les ai lus en anglais mais ils sont traduits ! Joie et bonheur ! Vous pouvez foncer les yeux fermés sur ses livres (gardez les ouverts tout de même). Si on a les mêmes goûts littéraires, vous devriez vous prendre une claque !

hier tu comprendrasLe premier livre est « Hier, tu comprendras » de Rebecca Stead. Il a remporté la Newbery Medal aussi #yeah. Je ne peux pas trop vous en parler parce que spoil et gros retournement mais c’était magnifique. C’est pour enfants, ça se lit vite, c’est hyper prenant… Je vous mets le résumé éditeur : « 1979. Miranda vit avec sa mère et son beau-père dans un quartier populaire de New York, partageant son quotidien de jeune adolescente avec son meilleur ami Sal. Mais, un jour, de curieux événements surviennent : sans raison apparente, Sal se fait frapper par un garçon et il cesse soudain d’adresser la parole à Miranda ; la clé de secours de l’appartement de Miranda disparaît, et celle-ci trouve une lettre énigmatique qui lui est adressée. Cette lettre déclare :  » Je viens pour sauver la vie de ton ami, et aussi la mienne. J’ai deux services à te demander. « . De jour en jour, Miranda reçoit d’autres lettres de ce mystérieux expéditeur, qui semble connaître son avenir. Petit à petit, la jeune fille reconstitue le puzzle composé par son correspondant, pour découvrir les raisons de son appel à l’aide, empêcher une mort annoncée et retrouver son amitié perdue.. »

une planèteLe second est « Une planète dans la tête » de Sally Gardner publié par Gallimard Jeunesse. Si il vous fallait une raison de vous mettre à la VO, elle est là (« Maggot Moon » en anglais). Ce livre a gagné le Costa Award 2010. (A chaque fois je parle des prix littéraires parce que ce sont les listes que j’utilise pour trouver mes lectures). C’est une dystopie incroyable avec un héros dyslexique, Standish. Pareil, gros retournements en perspective ! Voilà le résumé éditeur : « Standish vit avec son grand-père dans la «zone 7», celle des impurs, privés de tout, surveillés en permanence… Dyslexique, il subit à l’école brimades et humiliations jusqu’au jour où il se lie d’amitié avec son nouveau voisin, Hector. Ensemble ils rêvent de s’évader sur Juniper, la planète qu’ils ont inventée. Mais Hector et ses parents disparaissent sans laisser de trace… Ont-ils été supprimés ? »


 

Je clôture ici mes idées de cadeaux un peu hors des sentiers battus (encore une fois, peut-être pas pour toi en particulier). Des livres beaux, marquants, qui font rêver, ou pleurer, ou rire… et vers lesquels vous ne seriez peut-être pas allés de vous-mêmes ! J’attends vos recommandations également, faites moi découvrir quelque chose ! Critère : que ce ne soit pas du jeunesse en anglais, ce qui représente 80 % de mes lectures #cestpaspossibleohlala

A très bientôt,

Pauline

Publicités

Un commentaire sur “Des cadeaux pour toi-même hors des sentiers battus

Ajouter un commentaire

  1. Un potentiel article sur les romans en vers me ferait planer jusqu’à la lune, c’est quelque chose qui m’intrigue, et surtout ça a l’air d’être plus répandu en anglais que dans les publications françaises pour l’instant : donc pleins de découvertes en perspective 😀 « Frères » me faisait déjà de l’oeil à Montreuil, et puis va savoir pourquoi j’ai hésité à le prendre, et depuis je regrette haha !
    Côté découvertes sympas et pas hyper médiatisées, j’ai récemment lu « La bibliothèque des citrons », « Coeur de loup », et « L’été de Summerlost ». Je ne sais pas si ça peut répondre à tes critères, mais j’en garde un bon souvenir 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :