La collection Presto de Magnard Jeunesse

Bonjour tout le monde !

Magnard Jeunesse vient de sortir une nouvelle collection intitulée Presto. Joie et bonheur ! Le but de cette collection est de proposer des textes « faciles à lire », c’est-à-dire des textes courts, écrits à la première personne, avec une mise en page aérée. Le but ? Attirer les collégiens qui ne lisent pas (et à mon avis plein d’autres gens, mais on en parle après.)

Je vous entends déjà râler ! Des textes faciles à lire ? On va se retrouver avec « Théo joue au football. Théo est content. La balle va vite. Ouille ! Théo a un bobo » écrit en Comic Sans taille 24 avec une grosse illustration d’un joueur de foot en page de droite. Je vous arrête tout de suite ! Presto, ce n’est pas du tout ça.

J’ai lu les trois premiers textes de la collection et je suis tombée sous le charme. Ce sont des livres qui font 96 pages en petit format, donc pas très longs, juste ce qu’il faut. Les textes sont magnifiques, pas trop enfantins, poétiques, drôles… Chaque titre a son identité propre. On sent bien que ce ne sont pas des textes génériques, écrits à la va-vite pour être « faciles à lire ». Pour être plus crue, je dirais que ce sont des textes qui ne prennent pas les enfants pour des cons. La collection Presto offre une littérature de qualité aux collégiens qui ne lisent pas. Ce n’est pas parce que tu n’as pas grandi dans une maison remplie de livres, parce que tes parents ne t’ont jamais lu d’histoires le soir, parce que tu préfères jouer à la tablette ou parce que tu t’endors toujours sur tes bouquins que tu n’as pas le droit d’avoir accès à de la bonne littérature quand tu décides de t’y mettre !

Le côté « facile à lire » se retrouve dans l’objet livre : il est fin, petit, dans un format poche ; les interlignes sont agrandis et la police est bien lisible. Pas d’illustrations dans les Presto, les lecteurs auront la joie de faire travailler leur imagination. Moi, je suis tombée amoureuse de ces petits bouquins ! Ils sont trop mignons, tout doux, les couvertures sont belles (je vous laisse juger), quand on a les trois ça rend trop bien dans une bibliothèque… Bref. (et ils sentent bon !). Re-bref.

Et le gros point fort de cette collection, la cerise sur le gâteau, c’est qu’elle propose une version audio des romans ! Mon dieu quelle bonne idée ! Chaque titre est lu par son auteur mais pas en entier… jusqu’à la moitié du livre  environ. De quoi donner au lecteur l’envie de prendre le relais, après être bien entré dans l’histoire grâce à la voix de l’auteur. Très très bonne idée ! Le téléchargement de la version audio est gratuit pour tous ! Ça veut dire que toi qui passe par là, tu peux aller écouter ces petites merveilles avant de te décider pour un titre ! Le téléchargement se fait par QR code (sur le bouquin) ou ici !

Je vais vous parler plus en détail de chacun des trois premiers titres. D’abord, sachez qu’ils coûtent 5.30€ (ils passeront à 5.60€ la 2ème année) soit environ le prix d’un bon kebab (et pour genre 10 € vous aurez un kebab ET un livre, ou la recette parfaite du bonheur). Les trois premiers auteurs de la collection sont Jo Hoestlandt (que vous connaissez sûrement, c’est une grande dame de la littérature jeunesse), Éric Boisset (l’auteur du Grimoire d’Arkandias, entre autres), et Éric Simard (qui a écrit pleeeeeein de livres, que je n’ai jamais lus, mais je crois que je devrais !). Hoestlandt et Boisset nous proposent des livres autobiographiques sur leur enfance, et si les livres réalistes, ce n’est pas votre truc, pas de problème ! Le livre de Simard est un conte, à l’ancienne, qui raconte l’histoire d’un jeune prince devenu mouche (puis cerf, puis tige de lin etc.) Réjouissant !

si je résume Si je résume, Jo Hoestlandt

Ce Presto est mon préféré. Jo Hoestlandt raconte son enfance, et ce déménagement qui a tout changé. D’un HLM en banlieue parisienne, la famille part s’installer à la campagne pour ouvrir une maison d’hôte. Quel changement ! Jo va apprendre à s’adapter, à intégrer les habitudes de la vie à la campagne, à s’ennuyer… Bref, des déceptions mais aussi beaucoup de bonheurs ! On apprend comment Jo est venue à l’écriture, et c’est très émouvant. J’ai adoré ce livre, qui est poétique, drôle, avec un charme suranné et une douce odeur de fruits rouges.

le mauvais exempleLe Mauvais Exemple, Éric Boisset

Ah, celui-là aussi j’ai beaucoup aimé. (de toute façon, vous avez compris, j’aime les trois !). Dans ce livre, Éric Boisset nous met dans la confidence des bêtises de sa jeunesse. Le roman est divisé en quatre parties et chaque partie raconte UNE grande bêtise : « La flaque d’huile », « Le vol de vinyles » etc… Et c’est tellement drôle, on s’en délecte. « Le Mauvais Exemple » rappellera à ceux qui ont fait des bêtises à quel point ils se sont amusés, et ceux qui n’en ont jamais fait (comme moi, si si je vous jure) s’en mordront les doigts… Parce que ça a l’air bien marrant quand même !

le prince devenu moucheLe Prince devenu mouche, Éric Simard

Celui-là, c’est mon petit chouchou. Je l’aime parce qu’il est différent des deux autres et parce qu’il reprend tous les codes du conte. Et on ne va pas se mentir, les contes, c’est cool. Dans cette histoire, on suit Mael, Prince d’Irlande. C’est un petit garçon très gentil, qui vit tranquillement avec ses parents dans leur château, lorsqu’un jour ils sont victimes d’un coup d’état. Mael, ses parents et un magicien sont emprisonnés. Pour s’en sortir, le magicien propose de transformer Mael en mouche. Il pourra ainsi s’enfuir et trouver un moyen de libérer ses parents quand il aura retrouvé sa forme humaine. Mais tout ne se passe pas comme prévu, et Mael est maudit… Il devra passer par toutes les formes avant d’espérer redevenir humain. Une belle réflexion sur le courage, la patience, et la Nature, écrite avec poésie et délicatesse… À lire absolument !

Petit point vite fait pour le public qui peut être intéressé par ces bouquins… alors, pour qui sont ces livres ?

  • D’abord, bien sûr pour le collégien qui ne s’est jamais mis à la lecture, qui n’aime pas ça, qui trouve ça trop dur, trop chiant, trop long.

  • Pour le collégien qui aime lire.

  • Pour l’enfant en primaire qui aime lire aussi.

  • Pour toi, le jeune adulte qui n’a pas le courage de te relancer dans un pavé de 400 pages.

  • Pour toi, le parent qui veut lire un livre à tes enfants (ce sont des bouquins qui marchent très bien à voix haute, j’ai testé)

  • Pour toi, le parent qui veut lire un bon petit livre et pas un énième essai politique.

  • Pour toutes les personnes qui apprennent le français !

  • Pour tous les adultes qui ne lisent pas (cf point précédent.)

  • Pour les animaux, qui se réjouiront à la lecture du Simard.

  • Pour tout le monde, en fait.

Voilà, je vous souhaite une bonne lecture (et une bonne écoute !). N’hésitez pas à aller écouter les extraits, et dites-moi celui qui vous tente le plus ! 

Pauline 

Publicités

4 commentaires sur “La collection Presto de Magnard Jeunesse

Ajouter un commentaire

  1. J’adore ton article !
    Moi, je les ai tous lus en PDF (hinhinhin ! #auteurquiselapète), sauf le 4ème de la collec que je viens de recevoir en 10 exemplaires (#auteurquiselapètebis) (#maistuvasenrecevoirunaussi #jeviensdesignerlacartequivaavec)
    Je n’ai pas de chouchous ! Ils ont tous leur voix singulière.
    J’espère vraiment que Presto va se faire une place, non seulement dans les collèges, mais aussi sur les rayons des bibliothèques et les tables des libraires (#soyonsfous) !
    Bon, je retourne sur le manus en cours (toi tu sèches les cours pour lire, moi je sèche l’écriture pour regarder ton blog ! #cestçalachainedulivre)
    Byyyye !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah la la on sèche, on sèche, ça arrange la chaîne du livre mais pas nos affaires 🙂 !
      Moi aussi, j’espère qu’ils vont se faire une place ! C’est vraiment une collection super chouette, et je suis super pressée de voir le tien terminé !! #sienplusilyaunepetitecarteavec #jecraque #mercimercimerci

      J'aime

  2. Haha je voulais justement écrire un article sur cette nouvelle collection, tu m’as devancée (#ilovemagnard) ! J’ai récupéré les 3 livres lors de la rencontre Magnard à Lyon et ils sont très chouettes ! Le Mauvais exemple est je pense mon préféré – et je suis certaine qu’il sera aussi super bien à conseiller en librairie. Breeeef, une collection à suivre !

    Aimé par 1 personne

    1. Ahaha 🙂 Pour une fois que j’en écris un, je t’ai devancée, je suis fière !
      Et ben tu vois, je trouve ça génial que chacun puisse avoir son Presto préféré… ils sont tellement différents les uns des autres qu’on est sûr d’y trouver son compte. Top ! Je suis pressée de lire ton article alors 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :